Il est temps de corriger nos erreurs

Publié dans : Blog
Posté sur : 20 juin 2017

Michael Bach, CCDP/AP - Fondateur et chef de la direction

Je suis fier de notre nouvelle campagne : NE LAISSEZ PAS L'OBSTACLE VOUS INTIMIDER. Le CCDI a pour but de rendre le Canada plus inclusif à tous les niveaux - dans la collectivité, au travail et dans les écoles. Nous voulons encourager les Canadiens et Canadiennes à penser à l’accessibilité et aux nombreux obstacles que présentent notre milieu.

Les vidéos de la campagne sont percutantes et certaines personnes pourraient même les percevoir comme agressives. C’est voulu. Les vidéos montrent que, consciemment ou inconsciemment, les obstacles qui limitent ou affectent l’accès ou l’inclusion de certaines personnes constituent une forme d’intimidation. Nous n’accusons personne. Au contraire, nous soulignons que les obstacles sont cruels et intimidants, et qu’ils menacent la qualité de vie, le bien-être et l’inclusion.

Je le dis, et je sais que je ne suis pas sans culpabilité. Même si je suis complètement engagé envers l’inclusion en tout temps, j’ai récemment fait une erreur qui a limité l’accès d’une de nos clientes. Ainsi, comme beaucoup d’entre vous, j’apprends encore. Heureusement, la cliente a eu la gentillesse de m’informer quant à la situation. Je lui avais envoyé une invitation électronique qui exigeait une inscription en ligne. Elle était incapable d’utiliser notre processus d’inscription parce qu’elle ne pouvait pas voir les images du code de sécurité (CAPTCHA). Elle ne pouvait pas voir le code à saisir pour terminer son inscription.

C’était une maladresse de ma part. Croyez-moi quand je dis que je suis mal placé pour juger les autres. J’espère qu’une fois mis au courant, les autres aussi trouveront des mesures d’adaptation, comme moi. Ainsi, j’ai modifié nos pages d’inscription grâce au reCAPTCHA de Google qui est entièrement accessible et peut être lu par un lecteur d’écran.

Cet incident montre que malgré nos meilleures intentions, nous pouvons tous faire des erreurs. N’ignorons pas cette question très importante qui affecte les emplois, l’éducation et la qualité de vie de nombreux Canadiens et Canadiennes. Les vidéos mettent l’accent sur les obstacles physiques qui ont longtemps été considérés comme une entrave importante par la communauté. Nous savons que les installations accessibles n’aident pas seulement les personnes handicapées. Elles aident tous les Canadiens et Canadiennes : les personnes âgées, les personnes à mobilité réduite, les parents avec leurs enfants, et j’en passe. À un moment ou un autre de notre vie, nous pourrions tous avoir besoin d’un dispositif d’assistance. Il est donc temps pour nous d’agir. Ne laissons pas l’obstacle nous intimider. Posons-nous la question : Si ce n’est pas moi, alors qui? Si je n’agis pas maintenant, alors quand?

J’apprends tous les jours et je fais de mon mieux. Je vous invite à faire quelque chose pour rendre le Canada plus accessible. Visitez notre site Web pour obtenir des idées sur ce que vous pouvez faire. À tout le moins, vous pouvez sensibiliser les autres pour que tout le monde puisse contribuer à rendre le Canada #AccessiblePourTous (#AccessibleForAll).

Balises de blog AccessibleForAll Accessibility Blog DIsabilities Diversity CDNdiversity Inclusion Michael Bach Web accessibility

Messages récents

Appelez-moi par mon prénom

Le mythe de l'égalité raciale en temps de crise humanitaire

Mois de la sensibilisation à l’emploi des personnes en situation de handicap

Bâtir des espaces sécuritaires et des espaces d’encouragement

Voici pourquoi nous devons discuter urgemment du racisme anti-asiatique aujourd’hui

Les arguments en faveur du décorticage de la compétence culturelle

Annonce de notre nouvelle Directrice exécutive – Anne-Marie Pham

La vérité derrière le « racisme à l’envers », c’est qu’il ne s’agit pas de racisme