L’avenir de la diversité et de l’inclusion

Publié dans : Blog
Posté sur : 6 juin 2019

Pamela Malins, PhD

Ce qui, par le passé, n’était qu’une conversation sur les efforts d’une organisation en matière de diversité et d’inclusion est devenu un véritable champ d’études. Le travail dans ce domaine était habituellement effectué par les ressources humaines. Cependant, nous voyons de plus en plus d’intitulés de postes tels que « spécialiste de la diversité et de l’inclusion ». Nous savons, selon les recherches, que les effectifs diversifiés où les employés se sentent inclus sont plus engagés et que les résultats de l’organisation sont meilleurs (Swiegers et Toohey, 2012). Ainsi, à quoi ressemble l’avenir de la profession de la diversité et de l’inclusion?

Pour en faire le portrait, je puiserai dans l’évolution du domaine des ressources humaines. Avant la Première Guerre mondiale, les employés étaient souvent perçus comme étant interchangeables, et l’efficacité était au centre de l’attention. Des discussions sur les droits des travailleurs ont fait leur apparition après la Première Guerre mondiale, alors que les employés commençaient à développer des compétences plus spécialisées, augmentant ainsi la concurrence. Après la Seconde Guerre mondiale, de plus en plus de questions liées à la sécurité et à l’égalité ont surgi, et au cours des décennies qui ont suivi, les conversations ont continué à évoluer sur le recrutement, l’embauche, la formation et l’évaluation des travailleurs. La fidélisation du personnel a gagné en crédibilité dans les années 1980 alors qu’on commençait à s’intéresser à la motivation, au travail d’équipe et aux approches de gestion du changement, ainsi qu’à l’utilisation croissante des ordinateurs. Dans ce contexte changeant, la gestion des ressources humaines a joué un rôle important.

En 1988, le Canada a adopté la Loi sur le multiculturalisme pour appuyer la population de plus en plus diverse sur le plan racial et ethnique. En 1995, la Loi sur l’équité en matière d’emploi a été sanctionnée et des mesures législatives ont été mises en place pour garantir que les organisations cherchaient des employés au sein des quatre groupes désignés : femmes, minorités racialisées, autochtones et personnes handicapées. La conversation a pris de l’ampleur, passant du multiculturalisme à l’inclusion dans son sens large; la diversité a été reconnue au-delà de la race et de l’ethnie pour inclure des conceptions plus larges, comme les structures familiales, l’égalité des genres et l’immigration continue. En 2005, le mariage entre personnes de même sexe a été légalisé au Canada et, pas plus tard qu’en 2017, l’identité et l’expression de genre ont été ajoutées aux motifs de distinction illicites en vertu de la Loi canadienne sur les droits de la personne. Plusieurs provinces ont aussi mis en œuvre des mesures législatives pour mieux appuyer les personnes handicapées, et l’accessibilité figure maintenant parmi les priorités de bon nombre d’organisations.

Vu l’accent mis sur les droits de la personne et l’inclusion, les employés avaient besoin d’un soutien s’étendant au-delà de que ce que les ressources humaines pouvaient prendre en charge. Bon nombre d’employés, d’eux-mêmes, se sont familiarisés avec la diversité, l’équité et l’inclusion et ce qu’ils pouvaient faire au sein de leur organisation pour mieux servir leurs équipes et un public divers. La diversité et l’inclusion sont rentables, ce n’est pas un secret. Puisque de plus en plus d’emplois font leur apparition dans les domaines de la diversité et de l’inclusion et que de plus en plus d’employés consacrent temps et effort à ces initiatives, il est nécessaire de les soutenir et de les reconnaître.

Le Centre canadien pour la diversité et l’inclusion a réagi à ce besoin en développant l'agrément de Spécialiste en inclusion agréé Canada (SIACMC), désignation certifiant les précurseurs dans ce domaine. Sous la direction du comité consultatif national et après avoir consulté plus de 200 professionnels à l’échelle du pays, un cadre de compétences a été développé comme point de référence pour les aptitudes de base que requièrent les professionnels de la diversité et de l’inclusion au Canada. Comme avec un certificat en ressources humaines, les praticiens certifiés peuvent ajouter SIAC à leur signature et obtenir un avantage concurrentiel au sein de ce champ en plein essor. Plus de 30 personnes ayant été certifiées à ce jour, la norme s’établit parmi les professionnels impliqués dans le domaine de la diversité et de l’inclusion, et le domaine est en voie d’être reconnu. Pour se joindre à ce groupe de praticiens, les candidats sont évalués aux fins d’admissibilité et doivent passer un examen à choix multiples et dresser un dossier de leur expérience professionnelle indiquant leurs réalisations au sein du domaine, lequel est évalué en fonction du cadre de compétences.

L’avenir de la profession de la diversité et de l’inclusion semble prometteur, de plus en plus de gens faisant la lumière sur le travail acharné et le dévouement des personnes qui veulent sensibiliser aux questions de la diversité, de l’équité et de l’inclusion au travail. En plus de mettre en œuvre des stratégies et des politiques, les organisations mesurent aussi le succès de leurs efforts de diversité et d’inclusion et visent à se conformer aux mesures législatives sur l’équité en matière d’emploi. Bien que cela concerne en particulier les procédures et la représentation, la célébration de la diversité et de l’inclusion réoriente les conversations sur l’objectif collectif de collaborer à dessein sur une démarche privilégiant l’établissement de bonnes relations et la coopération internationale. Les organisations s’éduquent sur des sujets tels que les préjugés inconscients, la compétence culturelle et des milieux de travail inclusifs pour les personnes LGBT. Je suis fière de vivre dans un pays qui est à l’avant-garde de cette initiative et d’œuvrer au sein d’une organisation qui appuie ce dévouement.

********

Duggan, Tara. (sans date). The Evolution of HR. Small Business - Chron.com. Provenance : http://smallbusiness.chron.com/evolution-hr-61238.html

ITA Group. (2019). The evolution of HR: Where It’s Been and Where It’s Going. Provenance : https://www.itagroup.com/insights/evolution-of-human-resources-management

Swiegers, G., & Toohey, K. (2012), « Waiter, is that inclusion in my soup? » A new recipe to improve business performance ». Rapport de recherche. Deloitte Australia et la Victoria Opportunity and Human Rights Commission.

 

Balises de blog Pamela Malins diversitéCDN Diversité Inclusion

Messages récents

Rejoignez le CCDI pour un webinaire gratuit ce printemps

Réponse du CCDI à l’épidémie de COVID-19

Le CCDI annonce de nouveaux membres au conseil d'administration

Les exigences relatives à la divulgation en matière de diversité changent pour les sociétés constituées en vertu d'une loi fédérale à compter du 1er janvier 2020

Haut dirigeant de l’année de 2019, l'Est du Canada : David Leonard, McCarthy Tétrault LLP

GRE de l’année de 2019, l'Est du Canada : Enable, Fidelity Investments Canada ULC

Contributrice communautaire de l'année 2019, l'Est du Canada: Marilyn Verghis

Initiative de l'employeur de l'année de 2019, l'Est du Canada : Sobeys - Programme de magasinage sensoriel favorable