La Journée du souvenir trans

Publié dans : Blog
Posté sur : 20 novembre 2018

MacKenzie Pudwell

Le 20 novembre est un jour important pour la communauté transgenre, une journée dans laquelle la communauté trans est reconnue pour les difficultés et les traitements injustes qu'elle a subis, at qu'elle continue de subir. Cette journée est consacrée à la mémoire des vies perdues à la suite d'actes de violence anti-transgenre dans le monde.

« La Journée du souvenir trans est une occasion pour les communautés de se rassembler et de se souvenir des personnes transgenres, des individus transgendériste et de celles considérées comme transgenres qui ont été assassinées à cause de la haine. » (Campaign, 2018)

La Journée du souvenir trans a débuté en 1999 en tant que veillée pour commémorer le décès de Rita Hester, une femme transgenre décédée en 1998. Rita Hester était un membre actif et très visible de la communauté transgenre de Boston, au Massachusetts, alors qu’elle s’efforçait d’éduquer sa communauté locale sur les questions relatives aux personnes transgenres. Hester a été retrouvée poignardée 20 fois dans son appartement et est décédée à l'hôpital. Son cas n'est toujours pas résolu 20 ans plus tard. Sa mort violente a poussé la communauté trans à se faire entendre davantage et a mis en lumière une tendance horrible qui se produit partout dans le monde. En réponse à cette mort tragique et à la persistance de la violence et de l'aliénation de la communauté transgenre, Gwendolyn Ann Smith a fondé la Journée du souvenir trans (Transgender Day of Remembrance), qui a débuté sous la forme d'une veillée et du projet en ligne Remember the Dead, et qui s’est transformé en une journée internationale de commémoration et de soutien pour les personnes perdues et pour l’éradication de la transphobie.

Mais pourquoi cette date est-elle importante? Pourquoi commémorons-nous un événement survenu en 1998, maintenant en 2018, alors que les droits des LGBTQ+ ont tellement progressé?

Parce qu'en 2017, au moins 29 personnes transgenres ont été tuées aux États-Unis, le Trans Murder Monitoring Project a recensé 325 meurtres dans le monde, dont un au Canada. Même si les taux canadiens sont relativement bas, l’un est trop, et la violence contre les transgenres canadiens demeure une dure réalité de ce côté-ci de la frontière. Selon les statistiques d'Egale pour 2017 :

  • 78% des élèves transgenres ne se sentaient pas en sécurité à l’école, 44% ayant manqué l’école à cause de ces sentiments;
  • 74% des élèves transgenres ont été harcelés verbalement en raison de leur expression de genre;
  • 49% des élèves transgenres ont été victimes de harcèlement sexuel à l'école au cours de la dernière année; et
  • 37% des élèves transgenres ont été harcelés ou agressés physiquement en raison de leur expression sexuelle. (Trust, 2017)

econnue au niveau international, cette journée du souvenir est souvent organisée sur une base locale par des communautés trans, des bénévoles et des organisations basées sur la communauté. Cet événement est essentiel pour changer l’opinion publique sur la communauté transgenre. Le 20 novembre fait partie intégrante de la création d'une véritable acceptation de la communauté trans dans la société tout en reconnaissant les injustices subies par cette communauté, et cette date s'oppose à la violence anti-transgenre. Montrez votre solidarité avec et votre soutien de la communauté trans le 20 novembre.

Pour en savoir plus sur la violence anti-transgenre et la Journée du souvenir trans, veuillez visiter les sites Web suivants :

Pour en savoir plus sur les développements politiques en faveur de l'inclusion des personnes LGBTQ+ au Canada, veuillez visiter le site Web suivant :

Pour en savoir plus sur la façon dont CCDI peut vous aider à développer la stratégie d’inclusion LGBTQ+ de votre organisation, veuillez visiter les sites Web suivants :

Messages récents

Mois sensibilisation à l’emploi des personnes en situation de handicap

Bâtir des espaces sécuritaires et des espaces d’encouragement

Voici pourquoi nous devons discuter urgemment du racisme anti-asiatique aujourd’hui

Les arguments en faveur du décorticage de la compétence culturelle

Annonce de notre nouvelle Directrice exécutive – Anne-Marie Pham

La vérité derrière le « racisme à l’envers », c’est qu’il ne s’agit pas de racisme

Rejoignez le CCDI pour un webinaire gratuit ce printemps

Réponse du CCDI à l’épidémie de COVID-19