Qu’y a-t-il dans un nom?

Publié dans : Blog
Posté sur : 1 mai 2019

Michael Bach

Minorité visible. Personne racialisée. Personne de couleur. Quel mot sommes-nous censés utiliser? On me pose souvent la question. En vérité, chaque personne que vous interrogerez aura une réponse différente. Et en toute honnêteté, je ne connais pas la bonne réponse.

L’expression « minorité visible » est née en 1984 au moment de la création de la Loi sur l’équité en matière d’emploi, et visait à décrire « les personnes, autres que les Autochtones, qui ne sont pas de race ni de couleur blanche[i] ». Le qualificatif « visible » a été ajouté afin de distinguer les nouvelles minorités immigrantes issues des groupes de Canadiens autochtones et d’autres groupes minoritaires qui se distinguent par leur langue (français ou anglais) et leur religion (catholiques ou protestants), qui dans certains cas sont des traits « invisibles ».

Lisez l'article en entier ici.

-----

[i]     Loi sur l’équité en matière d’emploi. Gouvernement du Canada. https://www150.statcan.gc.ca/n1/pub/81-004-x/def/4068739-fra.htm

 

Balises de blog diversitéCDN Diversité Race Langue Équité Loi sur équité en matière d'emploi

Messages récents

Mois sensibilisation à l’emploi des personnes en situation de handicap

Bâtir des espaces sécuritaires et des espaces d’encouragement

Voici pourquoi nous devons discuter urgemment du racisme anti-asiatique aujourd’hui

Les arguments en faveur du décorticage de la compétence culturelle

Annonce de notre nouvelle Directrice exécutive – Anne-Marie Pham

La vérité derrière le « racisme à l’envers », c’est qu’il ne s’agit pas de racisme

Rejoignez le CCDI pour un webinaire gratuit ce printemps

Réponse du CCDI à l’épidémie de COVID-19